RESIDENCE LES TERRASSES DE MUHLENBACH, Luxembourg/Muhlenbach

MAITRE DE L’OUVRAGE : nc

PROJET : IMMEUBLE RESIDENTIEL

TYPE d’intervention : NOUVELLE CONSTRUCTION

LIEU : Luxembourg (LU)

SURFACE commerciale : nc

SURFACE habitation : nc

BUDGET DE TRAVAUX : nc

PHOTOS : GROUPE L sarl et Jeannot Schroeder

LIEN :

 

Description sommaire

Le projet consiste en un immeuble résidentiel sis rue de Muhlenbach dans le quartier de Muhlenbach, un des 24 quartiers de la ville de Luxembourg.

Le bâtiment est composé de :

15 studios

21 appartements 1 chambre,

9 appartements 2 chambres,

tous les biens sont équipés d’un balcon, d’une terrasse et/ou d’un jardin privatif.

caves et parking sous-terrain.

La conception de l’ensemble est étudiée pour répondre aux critères du règlement Grand-Ducal du 14 décembre 2007 concernant la performance énergétique des bâtiments d’habitations.

Le présent projet répond à la classe d’énergie B-B-B, dit immeuble à basse consommation d’énergie.

La résidence bénéficie d’une position optimale au sein de la ville de Luxembourg.

Elle est idéalement située au cœur des principales infrastructures autoroutières, à proximité des lignes de bus et non loin du centre-ville et des centres commerciaux.

 

Descritpion détaillée et concept

“La rue de Muhlenbach est la voie principale du quartier Muhlenbach, quartier de la ville situé au nord de celle-ci.

Au sud, un coteau planté d’arbres dit Pabeierbierg constitue la limite avec le quartier de Limpertsberg.

Situé à la périphérie de la ville, Mühlenbach relie Rollingergrund et le Reckental au quartier d’Eich.La Rue de Muhlenbach débouche dans la Rue d’Eich à l’est à hauteur de la Place Dargent  et dans la Rue de Rollingergrund  à hauteur de Villeroy & Boch et des galeries commerciales. La ligne de bus 2 dessert la Rue de Muhlenbach et a sa propre voie à partir de la Rue de Rollinergrund.” source www.vdl.lu

CONCEPT URBANISTIQUE

Située sur un axe principal traversant le quartier de Muhlenbach au pied de la colline menant au Limpersberg, les deux parcelles réunifiée pour le bien de ce projet forment un  angle aigu avec la rue Victor Ferrant, ajoutons la topographique particulière dite de forte déclivité, et vous avez les contraintes de base d’une réflexion qui s’est dû sensible et pertinente dans sa conception unique.

L’alignement figé par l’implantation des immeubles avoisinants ainsi que par les prescriptions des ponts et chaussées, impose heureusement une implantation avec un retrait substantiel par rapport à la voirie principale.

Le parti urbanistique démarre de l’alignement imposé pour s’étaler en intégration continue dans une déclivité croissante. Le volume ainsi créé vient épouser et sublimer le relief naturel existant, tout en créant un nouvel alignement et une nouvelle structure pour la rue Victor Ferrant.

Situé à un endroit stratégique de la rue de Muhlenbach, la parcelle se devait d’être munie d’un signal fort créant un rythme architectural venant briser une monotonie établie par certain ensemble d’habitations hétéroclites.

Pour l’étude du rapport lieu/densité, le projet s’oriente sur un immeuble de logements collectifs, une densification des centres urbains est nécessaire afin de promouvoir la mobilité douce et le développement de commerces et d’activités de proximités.

CONCEPT ARCHITECTURAL

Au vue de la topographie accidentée de la parcelle, une conception conventionnelle ne pouvait être envisagée.

Cette situation contraignante éveille une réflexion approfondie quant à l’agencement qualitatif des logements et de leurs abords.

Pour ce faire, chaque étage de la bâtisse est disposé pour épouser le relief naturel, offrant pour chaque appartement une mixité entre espaces intérieurs et extérieurs privatifs. Chaque fois qu’il en a été possible, une liaison douce avec la nature a été planifiée.

Utilisant le mur de soutènement déjà présent le long de la rue de Muhlenbach, les habitations du premier niveau habitable profite dès lors d’espaces vert qui de par leur hauteur d’implantation bénéficie d’une protection naturelle optimale.

La volumétrie ainsi créée, laisse apparaitre par son articulation des espaces en toiture directement accessible et agrémenté en terrasse privative. Chaque unité de logement possède au minimum un balcon et une communication intérieure-extérieure.

Imbriqué en pente entre ces deux voiries, la particularité de cette parcelle nous a offert la possibilité d’exploiter les espaces aveugles et enterrés de plusieurs niveaux afin d’y implanter les emplacements de stationnement et les caves. Dégagent par ce biais les meilleurs espaces pour les surfaces de vies.

La densification des centres urbains peut aussi passer par de l’habitat qualitatif agrémenté de jardins privatifs.

Une attention particulière est apportée à la convivialité d’utilisation des espaces, à l’interaction des différents occupants de l’immeuble tout en préservant leur intimité par une protection passive de leur vie privée.

La mixité des occupants est garantie par une offre de logements variés et non répétitifs.