LA PORTE DE 3, HESPERANGE

MAITRE DE L’OUVRAGE : nc

PROJET : IMMEUBLES MIXTES

TYPE d’intervention : NOUVELLE CONSTRUCTION

LIEU : Hesperange (LU)

SURFACE commerciale : nc

SURFACE habitation : N.C

BUDGET DE TRAVAUX : nc

PHOTOS : GROUPE L sarl

LIEN : http://www.shd.lu/Contact/Nos-centres/Aide-et-Soins-à-domicile/Hesperange-Centre-d%27Aide-et-de-Soins

 

Description sommaire

Hespérange, commune entourée par Roeser, Luxembourg et Weiler-la-Tour, située à 5km au Sud-Est de Luxembourg-Ville, englobe les localités de Howald, Alzingen, Itzig, Fentange, Sandweiler/Gare, Gantebeinsmillen.

Hespérange, une ville située entre ciel et terre, les pieds dans les eaux de l’Alzette, le regard vers les ponts, dans le canton et le district de Luxembourg, s’étendant sur 27,22 km2, et comptant 13.200 habitants au dernier recensement, pour une densité de 469,7 habitants par km2 , jouissant de nombreux atouts faisant son succès.

(Source www.annuaire-mairie.fr)

 

Projet

Trois maisons mixtes, à la porte de la commune de Hespérange, aux fondations dans l’eau de l’Alzette pour projet.

Un terrain, sis route de Thionville se situant en bordure d’une route nationale dans un environnement urbain, composé d’immeubles résidentiels et de maisons jointives.

L’étude du rapport lieu/densité, oriente naturellement le projet sur des immeubles mixtes d’habitation et activités professionnelles de petites échelles.

Sous contexte de la densification progressive des centres urbains, ils en sont nécessaires afin de promouvoir la mobilité douce, le développement de commerces et d’activités de proximités.

 

Situation

Une topographie au pluriel, un terrain à la signature naturellement accidentée, une dualité sans hypocrisie d’un environnement multiple.

D’une part, le versant Nord, miroir d’une chaussée citadine, en la route de Thionville, voie principale qui relie le Luxembourg à la France, crée un spectacle quotidien de milliers de véhicules déambulant au rythme des heures de pointes.

Contraste par le Sud, auréolé par une vue s’ouvrant à 180° sur le cours d’eau et sa forêt qui s’étale à perte de vue et plonge littéralement ses racines dans « l’Alzette ».

 

Concept

CONCEPT URBANISTIQUE

A cheval entre urbanisation et ruralité, le projet a volonté de symbole et de cassure dans cet axe linéaire routier. Les bâtiments par leur volume croissant ramènent à une échelle humaine et pointent le signal d’une approche tempérée vers une agglomération autant à usage de transit que piétonnier.

Voulant susciter un sentiment d’intimité, l’implantation des 3, a été prévue parallèle à la voirie, en aménageant un recul appréciable dédié à un espace privatif tampon.

La profondeur de celles-ci, conditionnée par les variations de mère « l’Alzette », dicte la conception de l’emprise au sol, par les relevés de crues maximales des 50 dernières années.

Le volume ainsi à l’image des lieux, prend forme au rythme des  deux univers opposés, créant la transition entre un fouillis couplé à une cacophonie dynamique et la sérénité d’un écrin de nature.

CONCEPT ARCHITECTURAL

Au vu du relief primesautier de la parcelle, en tenant compte de ses alentours, une composition conventionnelle ne se pouvait d’être envisagée.

En prenant à partie, la réalité compacte des centres urbains, la création se voue de faire renouer l’union de l’habitat qualitatif aux espaces verts.

L’univers environnant, somme toute rigide, éveille alors une réflexion approfondie quant à l’agencement avec talent des logements et de leurs abords.

Pour le moins, la façade avant est traitée à l’image d’une carapace laissant un contact visuel de surveillance passif sur l’axe desservant.

Pour le plus, afin de contrebalancer ce minimalisme, la partie arrière joue sur un élan inverse en s’ouvrant largement sur la nature, en dessinant des espaces couvert-ouvert s’apparentant à une liberté retrouvée. Attribuant à chaque logement une zone de vie aérée sur une terrasse protégée reliant une étendue privative à la rivière telle une plage.

Pour mémoire du site, jeu de lignes claires en structure, graphiques en toiture, pureté des surfaces, respects des matériaux, tous font naître un agencement et une ambiance en son accord.

Pour le plus délicat des niveaux, le rez-de-chaussée, de primeur avec la nuisance principale, se voit dédié aux accès et garages. Aires de circulation cependant contenues et distribuées de manière à optimiser les espaces de vies attenants.

La dernière touche du créateur sera donnée à chaque acquéreur de pouvoir bénéficier d’un accompagnement personnalisé à orchestrer et coordonner, le futur logement à leur propre mode de vie.